La vie communale, associative, historique, hebergement

SAINTE-PIENCE

La création du marché du Parc et le marché actuel


Sainte-Pience borde de nos jours l'autoroute des Estuaires (l'A 84), et a une situation géographique interessante car elle se trouve à égale distance de La Haye-Pesnel, Villedieu-les-Poêles, Avranches et Brécey.
De tous temps cette commune, surtout le lieu dit "Le Parc", a attiré un grand nombre de commerçants et d'artisans. "Le Parc" est situé sur deux communes, Sainte-Pience et Plomb.

En effet, lorsque nous nous penchons sur le passé de cette commune, nous découvrons dans les archives municipales que la population de Sainte-Pience, était de 674 habitants en 1876, et au village du Parc exerçaient 7 aubergistes, 3 menuisiers, 2 chrrons, 2 bourreliers, 2 forgerons, 2 boulangers, 2 meuniers (moulins à blé), 1 cordonnier, 2 bouchers, 1 horloger, 1 teinturier, 8 marchands d'épicerie et divers, 2 maçons et 2 tailleurs de pierres.

Pour ce qui est de l'agriculture, à l'époque on recensait environ 150 cultivateurs, une quinzaine de journaliers, quelques propriétaires "vivant de leurs biens", et beaucoup de domestiques et servantes qui travaillaient au château.

Le marché hebdomadaire de Sainte-Pience a été créé en 1878 pour faire face à cette population et à celle des communes environnantes qui ne pouvaient se rendre dans les plus grandes villes trop éloignées.

70 enfants fréquentaient les deux écoles de la commune, celles-ci ont fermé en 1989.

De toute cette effervescence au Parc il ne reste que peu de choses. On trouve encore une brocante, un restaurant, une boulangerie et un garage. Le marché à toujours lieu le jeudi matin. La Poste a fermé, et maintenant c'est la boulangerie qui tient un "Point Poste".



 

 

Une vue du marché du Parc


"Par délibération en date du 10 août 1878, sous la présidence de Mr Jonquier, maire, le conseil de cette époque, en accord avec le maire de Plomb, a demandé la création du marché pour "faire face" à l'ouverture prochaine de la ligne de chemin de fer de Coutances à Lambale. En effet, cette dernière entraînera la suppression des services des 4 diligences entre Avranches et Villedieu, qui traversent le Parc - à l'aller et au retour - préjudice pour ce village. Le conseil demande donc que ce marché soit hebdomadaire, le jeudi, vu la demande des habitants des communes environnantes qui sont obligées de faire de nombreux kilomètres pour pouvoir écouler leurs marchandises, ce qui occasionne des frais, de la fatigue et abîme les denrées."







logo SiteGo